L’école maternelle «Fatima Catholic Nursery» a été fondée en 1983 par un groupe de missionnaires italiens appelé « groupe Fatima », en particulier grâce à la précieuse contribution du Père Domenico Pozzi, de Sœur Anna Bonadelli et de Sœur Alma Bisagni.

L’école a été fondée en tant que crèche. Durant la première période, le groupe s’est occupé des moyens de subsistance économiques et managériaux développant ainsi une structure fonctionnelle et efficace. C’est en 1998 que la gestion complète de la crèche, y compris la gestion financière, est passée à la Congrégation des Evangelizing Sisters of Mary (EMS).

OBJECTIFS

  • Initialement, l’école avait pour but de garantir un repas par jour aux enfants mal nourris du bidonville voisin de Kware.
  • Un autre objectif de l’école était de surveiller et faire un suivi des conditions de santé des enfants qui la fréquentaient. Chaque matin, les maîtresses enregistraient le poids des enfants et rédigeaient un rapport médical personnalisé à la fin de chaque mois.
  • En 1985, l’éducation de la petite enfance a été inclus dans le programme scolaire. Le syllabus préscolaire fait référence aux objectifs scolaires minimum que la crèche, en tant que structure scolaire, doit atteindre. Tout en continuant à suivre la nutrition des élèves, l’école s’est concentrée et s’est engagée à atteindre l’excellence académique, en assurant les classes et l’enseignement.

En ouvrant l’inscription également à d’autres élèves indépendamment de leur origine social, l’école à renforcer son but éducatif à travers la diversité de la provenance des élèves et en éliminant toute forme de discrimination. L’école accueille aujourd’hui des enfants en grande difficulté financière, issus de différents bidonvilles en proximité de la crèche.

Actuellement, l’école rencontre de nombreuses difficultés à gérer la demande croissante d’inscription et à maintenir économiquement la structure. En effet, la congrégation des Evangelizing Sisters of Mary essaye de fournir une éducation aux enfants qui n’ont pas les moyens, parce que leurs familles ne sont souvent pas autosuffisantes économiquement. Les familles ne peuvent donc pas couvrir les frais scolaires telles que les uniformes, les frais de scolarité et le matériel scolaire. Mais de plus en plus d’enfants ont besoin d’une couverture financière complète et l’école n’ a pas les moyens de les aider tous. Ne pas réussir à garantir le droit fondamental à l’éducation à ces enfants créé une frustration quotidienne au Sisters et aux enseignants.

Aujourd’hui, en 2018, la crèche accueille seulement 60 enfants des bidonvilles de Kware, Gataka et de Ongata Rongai, mais les trois quarts d’entre eux ne sont pas en mesure de payer leurs frais de scolarité.

Le jardin d’enfants continue chaque jour dans sa mission de garantir une éducation d’excellence afin de créer les bases nécessaires pour le développement total des enfants en vue d’une réussite professionnelle et personnelle dans un monde si complexe.

ACTIVITÉS RÉALISÉES AVEC LES FONDS OBTENU

  • Développement de la petite enfance
  • Soutien des frais scolaire (frais de scolarité, uniformes, matériels scolaires)
  • Soutien au frais pour l’alimentation, la santé et les activités récréatives.

Sœur Davita, responsable du projet

SOUTENIR LA CAMPAGNE « FATIMA NURSERY »

This post is also available in: Italiano (Italien) English (Anglais)